vendredi 19 février 2016

A poire et à manger, poires pochées au vin épicé et poires au sirop et frangipane

Le vin épicé préparé avec les poires
est aussi une recette de vin chaud que
l'on boit souvent au moment des fêtes de Noel
Mon marchand de fruits et légumes proposait ce jour des tombereaux (soit une grosse pile) de poires Comices dont il m'a vanté les délices. Je me suis laissé tenté en pensant les utiliser pour une flognarde (recette flognarde ) Ensuite en rangeant mon réfrigérateur j'ai extirpé un reste de frangipane que j'avais préparée il y a quelques jours quand j'ai réalisé une galette à la frangipane (recette galette à la frangipane) . Cécile, mon épouse, a alors eu une bonne idée "La frangipane doit être bonne en accompagnement de poires. pourquoi ne pas faire des poires pochées ?" Dont acte ! J'ai donc fait pocher les poires dans un sirop et nous les avons dégustées légèrement tièdes avec la frangipane et devinez, cela va effectivement très bien ensemble.
Suivez-moi en cuisine pour la recette...et comme je ne recule devant aucun sacrifice, je vous donnerai par la même occasion la recette des poires pochées au vin, que nous dégustons accompagnées d'une boule de glace vanille ou d'une crème aux oeufs. Le mélange d'épices pour celles que j'ai préparées hier soir étaient particulièrement réussi : c'est cette recette que je vous indique.
Suivez moi en cuisine pour ces deux recettes.


mercredi 17 février 2016

Osso bucco (Ragout de veau à la mode italienne )


Cette photo n'a aucun rapport avec la recette de l'osso bucco
mais n'est-il pas apetissant ce méchoui ? 
Connaissez vous l'osso bucco ? C'est un plat d'origine italienne, un ragoût de veau qui est proche du veau Marengo mais l'osso bucco est cuisiné à partir de Jarret de veau coupé "en travers" : chaque tranche de jarret contient donc un morceau d'os à moelle d'où, bien sûr, ce plat tire son nom. Les tranches de jarret sont coupées assez épaisses et donc on cuisine en général autant de tranches de jarret qu'il y a de convives. Pour ce plat que j'ai réalisé seulement pour la deuxième fois, j'ai utilisé une recette de Marmiton que j'ai presque suivie : ma seule innovation a été l'ajout d'un peu de piment d'Espelette pour donner un peu plus de corps à la sauce. J'ai cuisiné une grosse quantité car je souhaitais resservir ce plat à deux jours d'intervalle : comme beaucoup de ragoûts, le réchauffer n'altère pas ses qualités gastronomiques, au contraire.
Suivez-moi en cuisine pour la recette de l'osso bucco.