mercredi 20 janvier 2016

Entr'aperçu gastronomique en Bourgogne dans la région de Dijon

Les fameux toits bourguignons

Des maisons à colombages
que Charles le Téméraire a sans doute connu
Ayant quelques affaires familiales à traiter, nous avons passé deux jours en Bourgogne dans la région de Dijon. Nous étions hébergés par de la famille, fins gourmets, qui ont tenus à nous montrer une fois encore que cette région n'avait pas usurpé sa réputation de capitale de la gastronomie (Titre disputé par d'autres villes mais, étant né dans cette ville, j'ai le droit de penser que c'est la capitale !). Je ne résiste pas au plaisir de faire l'inventaire des plats qu'ils nous avaient préparé et que nous avons dégustés.

Suivez moi ...et imaginez !



Assiette de la mer : coquilles Saint Jacques marinées au citron, saumon fumé, crevettes sur feuilles de salades, vinaigrette au vinaigre balsamique

Sabodet et pommes de terres sautées (Le sabodet  est une spécialité de la région lyonnaise : c'est un genre de gros saucisson rosâtre à cuire composé de tête, de chair et de couennes de porc . Les pommes de terre, cuites à la vapeur, épluchées et sautées dans une poêle avec beaucoup de beurre à la manière lyonnaise -(on peut aussi utiliser de la graisse d'oie ou de canard, mais ce sera alors à la façon du Sud-Ouest ). C'est la première fois que je dégustais du sabodet et c'est vraiment très bon avec un goût plus marqué que le fameux saucisson lyonnais.

Voici une recette de sabodet aux pommes de terre du site Le marmiton

La terrine de sanglier du chef Marc (de Bourgogne !), qui incorpore dans son élaboration les apprentissages et pratiques de plus de 50 ans d'expérience sur 2 générations

Gigue de biche sauce chasseur, purée de potimarrons et purée de marrons - Et pour bien accompagner la sauce chasseur au parfum puissant, un grand cru de Bourgogne, Bonnes mares 2006, qui a su s'imposer. Ici aussi une première pour moi avec la purée de potimarrons dont la saveur légèrement sucrée s'harmonise très bien avec les gibiers et sans doute les volailles.

Étonnant les coïncidences : il y a quelques jours j'avais l'occasion d'écrire que la purée de marron accompagnant un cuissot de chevreuil sauce chasseur était un des summums de la cuisine festive CLIC...je n'avais pas dégusté ce plat depuis au moins une dizaine d'années et voila que mon hôte, fin chasseur et "cuisinier expert" de plats à base de gibier nous a préparé une gigue de biche avec sauce chasseur et accompagnement de purée de marrons (Peut être moins une coïncidence qu'il ne paraît car je séjournais chez lui et il sait que j'aime beaucoup ce plat !)

Et le dernier soir, un plat plus simple mais délicieux : Poulet à la crème et aux champignons

Je ne vous ai pas parlé des desserts mais nous avons eu droit à la fameuse tarte aux cerises aigre-douces que j'ai déjà eu l'occasion d'évoquer CLIC. Je ne vous ai pas donné la recette car il est quasi impossible de trouver ces fruits dans le commerce.

Voila, ce sera tout pour aujourd'hui. Je vous donnerai la recette de quelques uns de ces plats quand j'aurais essayé de les préparer moi-même (et si je les réussis !).

Bon appétit, ciao, bonsoir.