lundi 16 janvier 2012

Un far qui a failli être breton (Far aux pruneaux, raisins secs et pomme)

Confondre un phare avec un far: il y a de quoi piquer un fard!
(Sur une plage de Durban, Afrique du Sud)
Le far breton est une patisserie de la cuisine régionale traditionnelle que j'aime beaucoup. Je me rappelle encore la première fois que j'y ai goûté: cela doit faire plus de 40 ans. Nous étions parti en voiture de Dijon pour aller en Bretagne, où j'allais pour la première fois et nous avions voyagé toute la nuit.  Arrivé à bon terme, nous nous sommes arrêtés chez un boulanger pâtissier pour acheter de quoi nous préparer un petit déjeuner local: crêpes et far breton. Un régal! Le séjour commençait bien!
Depuis lors, J'ai très rarement eu l'occasion de retrouver ce goût exquis du far.  Alors tiré par l'appel de far, j'ai eu comme une illumination et ai décidé d'en préparer un moi même.
Le premier essai fut presque réussi ...mais la malchance poursuivit ce pauvre far: je vous raconterai peut être un jour ce qui lui est arrivé.
Hier je me suis donc remis aux fourneaux pour un deuxième essai de far en modifiant la recette en fonction de l'expérience gustative du premier essai. J'ai donc préparé un far aux pruneaux, raisins secs et pommes...mélange qui ne me parait pas très breton aussi ai-je décidé d'appeler le délicieux résultat le "far qui a failli être breton". Suivez moi en cuisine pour la recette.

Pour la préparation de la pâte, j'ai parcouru une dizaine de recettes et en ai trouvé une qui, sur le papier, me paraissait prometteuse et qui, à l'expérience, m'a séduit. Par contre, l'incorporation de la "trilogie" (triade? trio?) pruneaux, raisins et pommes est, sauf erreur de ma part, une création originale.

Ingrédients
5 oeufs
200 g de sucre en poudre
1 litre de lait
280 g de farine fluide
1 bâton de vanille
Une vingtaine de pruneaux
Une pomme granny Smith ou équivalent
100g raisins secs type malaga (ou autres sans pépins)
8 cuillerées à soupe de Rhum
Beurre 20 g

Préparation
Préchauffer le four à 230°C.
Mettre les raisins à tremper dans un peu d'eau chaude + 2 CàS de rhum
Mettre les pruneaux -avec noyaux- à tremper dans un peu d'eau chaude + 2 CàS de rhum.
Éplucher la pomme. La débiter en petits cubes. Faire revenir légèrement à la poêle dans du beurre. Ajouter du sucre en poudre pour caraméliser un peu. Réserver.
Remuer énergiquement les oeufs avec le sucre jusqu'à obtention d'une pâte lisse.
Dans une casserole délayer la farine dans le lait froid et remuer pour éviter les grumeaux. Ajouter le bâton de vanille. Mettre à chauffer doucement en remuant sans cesse. Après quelques minutes le mélange lait/farine va épaissir jusqu'à la consistance d'une béchamel.
Sortir immédiatement du feu, retirer la gousse de vanille et incorporer doucement dans le mélange Oeufs/sucre en continuant à remuer vigoureusement pour éviter les grumeaux. Ajouter les 4 CàS de rhum restantes et homogéneiser.
Préparer un moule. Le mien était carré de 24 cm de coté et profond d'environ 5 cm.

Utiliser 1/3 du beurre pour beurrer le moule.
Verser environ 1/4 de la pâte dans le moule. Répartir les pruneaux égouttés.
Verser un deuxième 1/4 de la pâte. Répartir les morceaux de pommes.
Verser un troisième 1/4 de la pâte. Répartir les raisins égouttés.
Verser le dernier 1/4 de la pâte. Répartir en surface le reste du beurre coupé en petits morceaux.
Enfourner 5 à 10 minutes à 230°C puis baisser à 200°C pour les 40 à 45 minutes suivantes. Protéger le dessus du far en cours de cuisson s'il a tendance à trop brunir. Ajuster la durée de cuisson en fonction de l'épaisseur de pâte dans le moule.
Servir froid. Certain recettes suggèrent de servir le far tiède mais à mon goût personnel, je le préfère froid, sortant du réfrigérateur.

Voila ce sera tout pour aujourd'hui. Nous arrêterons ici nos fariboles gastronomiques et vous libérons pour vous permettre de vous livrer à votre activité préférée et pourquoi pas du farniente. Bon appétit. Ciao, bonsoir.

P.S.: Le far avec ses trois fruits différents est très beau. Quel dommage que j'ai cassé mon appareil photo et que je ne puisse pas vous le présenter...mais enfin, l'imagination vous permettra de suppléer l'absence de photographie.