lundi 11 juillet 2011

Menu de fête de la mer, sans se casser la tête!

Que des produits de la Mer...
Dans un souci d'efficacité et de facilité d'approvisionnement, j'utilise beaucoup de produits surgelés, surtout des produits crus que je cuisine moi même après décongélation: essentiellement certains légumes qui sont beaucoup moins chers que achetés frais (Petits pois, fèves, pois gourmands, coeur d'artichaut, brocolis, champignons) et la plupart des filets de poissons, crustacés & fruits de mer. Je fais le plein de surgelés environ une fois par mois. J'ai aussi adopté d'aller au supermarché seulement une fois par mois pour le plein de boissons, laitages, fromages, produits ménagers et d'hygiène, café, conserves, riz, pâtes, etc..... Je prend aussi au supermarché les volailles et viande de porc qui sont moins chers et d'aussi bonne qualité que chez mon boucher. Je congèle moi même les volailles et viandes pour les avoir disponibles le jour où j'en ai besoin. Au quotidien, je trouve mes autres produits dans trois magasins à "quelques tours de pédale" de mon domicile: le boulanger, le boucher/traiteur et le magasin de primeurs.

Il y a quelques jours, nous fêtions mon anniversaire en petit comité (3 personnes) et nous avons décidé de préparer un repas de la mer mais sans passer l'après midi devant les fourneaux. Nous avons donc élaboré un "menu de fête" à partir de produits surgelés nécessitant un minimum de préparation

Menu 
Sushis pour l'apéritif
Salade verte à l'oignon doux des Cévennes (Tous, dans la famille, nous aimons beaucoup la salade donc une salade verte -en grosse quantité- fait toujours partie des menus).
Crevettes sautées
Coquilles Saint Jacques poêlées
Pâtisseries (Je ne vous donnerai pas la recette car je les avais achetées chez le pâtissier)

Préparation.
Sushis : je les achète en boite de 10 ou 12 Chez PICARD. A servir avec du wasabi et du gingembre (inclus dans la boite) et de la sauce soja (je préfère utiliser une de mes sauce soja plutôt que celle incluse dans la boite). Faire décongeler suivant instructions sur la boite...et c'est prêt! Pour 3 personnes, je prévois deux boites.

Salade: Connaissez vous l'oignon doux? Il est produit en France, dans les Cévennes où il bénéficie même d'une AOC (Appellation d'Origine Contrôlée). Cela a la forme de l'oignon, la couleur de l'oignon, le goût de l'oignon...mais ce n'est pas fort! On en trouve dans tout le Sud de la France, venant des Cevennes ou d'Espagne mais je pense qu'on doit pouvoir aussi en trouver plus au nord?
Je prépare et fais tremper la salade au moins une heure. En général, je mélange deux ou 3 variétés de salades différentes.
J'ai fini par me stabiliser sur la sauce suivante: (Proportions pour 3 gros amateurs de salade ou 6 personnes "normales") 3 cuillerées à soupe de vinaigre de cidre, sel/poivre, 1 cuillerée de moutarde "de Dijon", 3 cuillerées à soupe d'huile d'olive, 3 cuillerées à soupe de "Perrier". Le Perrier, qui s'émulsionne avec l'huile, remplace la même quantité d'huile mais apporte moins de lipides.
Ajouter un gros oignons doux des Cevennes (entre 100 et 200 g) coupé en petits morceaux.

Crevettes: J'ai utilisé des queues de crevettes de Thailande, congelées crues, carapaces coupées, environ 20 à 26 pièces pour 300g (PICARD encore). Dans une poêle, faire chauffer 2 à 3 cuillerées d'huile d'olive. Ajouter deux grosses gousses d'ail coupées en petits morceaux. Laisser frire environ 30 secondes. Ajouter les crevettes à plat (J'ai servi 300g pour 3 personnes) et faites cuire 2 minutes sur chaque face à feu vif. Servir immédiatement.

Coquilles Saint Jacques: pour préparer des coquilles juste poêlées, j'achète toujours des coquilles avec corail, pêche Française, congelées crues, qui sont en général les plus grosses et les plus chères...mais aussi les plus goûteuses.
Pour ma part je trouve que le secret pour exprimer au mieux le goût des coquilles est de ne pas les cuire trop (A l'intérieur elles doivent juste avoir perdu leur couleur de "cru") mais que l'extérieur soit d'une belle couleur brune, à la limite d'être brûlées. Pour atteindre ce résultat, j'ai noté que la plaque à induction convenait particulièrement bien. Une noix de beurre dans une poêle, poser les coquilles à plat et faire revenir quelques minutes de chaque coté à feu très vif. Servir. On peut déglacer les sucs de cuisson de la poêle avec quelques cuillères de vinaigre de Xérès ou vinaigre balsamique et quelques cuillerées d'eau et servir cette "sauce" avec les coquilles.

Au total, un repas léger et sain, qui a un petit air de fête et dont nous nous sommes régalés.

Ce sera tout pour aujourd'hui. Vous pouvez arrêter la lecture de ce blog. Bon appétit !