lundi 11 juillet 2011

Menu de fête de la mer, sans se casser la tête!

Que des produits de la Mer...
Dans un souci d'efficacité et de facilité d'approvisionnement, j'utilise beaucoup de produits surgelés, surtout des produits crus que je cuisine moi même après décongélation: essentiellement certains légumes qui sont beaucoup moins chers que achetés frais (Petits pois, fèves, pois gourmands, coeur d'artichaut, brocolis, champignons) et la plupart des filets de poissons, crustacés & fruits de mer. Je fais le plein de surgelés environ une fois par mois. J'ai aussi adopté d'aller au supermarché seulement une fois par mois pour le plein de boissons, laitages, fromages, produits ménagers et d'hygiène, café, conserves, riz, pâtes, etc..... Je prend aussi au supermarché les volailles et viande de porc qui sont moins chers et d'aussi bonne qualité que chez mon boucher. Je congèle moi même les volailles et viandes pour les avoir disponibles le jour où j'en ai besoin. Au quotidien, je trouve mes autres produits dans trois magasins à "quelques tours de pédale" de mon domicile: le boulanger, le boucher/traiteur et le magasin de primeurs.

Il y a quelques jours, nous fêtions mon anniversaire en petit comité (3 personnes) et nous avons décidé de préparer un repas de la mer mais sans passer l'après midi devant les fourneaux. Nous avons donc élaboré un "menu de fête" à partir de produits surgelés nécessitant un minimum de préparation

lundi 4 juillet 2011

Alouettes sans tête à ma façon (Paupiettes provençales)

Ces flamands roses sont bien des oiseaux qu'on peut trouver en Provence
mais il n'y a aucun rapport avec des "Alouettes sans tête"
Une paupiette est une tranche de viande fine que l'on recouvre d'une farce puis que l'on roule avant cuisson. La paupiette faite à base de boeuf est appelée "alouette sans tête" en Provence et "Oiseau sans tête" en Belgique (Cf. article dans Wikipedia). Ces alouettes sans tête sont un des incontournables de la cuisine provençale puisqu'ils sont inclus dans la "Bible" de la cuisine Provençale, le "Reboul" dont la première édition date de 1897 et qui continue d'être édité et vendu.

On peut préparer les alouettes soi même et j'essayerai un de ces jours, mais jusqu'à maintenant j'ai toujours acheté les alouettes toutes préparées chez mon boucher (Tous les bouchers en préparent, du moins en Provence). Il n'en prépare pas tous les jours, aussi quand il en a, je les achète fraîches et les garde au congélateur. La préparation est simple et tout le secret d'une excellente alouette sans tête est dans la sauce et la préparation. Hier, en quête d'une idée pour le repas du soir, j'ai fouillé le congélateur et suis tombé sur des alouettes qui ne demandaient qu'à être cuisinées. Nous les avons trouvées particulièrement savoureuses, aussi, par pur altruisme, ai-je décidé de vous confier la recette telle que je l'ai expérimentée hier. Vous verrez que les épices utilisés ne sont pas vraiment provençaux, mais dans un monde qui se globalise, n'est ce pas une richesse de combiner les produits des divers pays dans ce qu'ils ont de meilleur? .

samedi 2 juillet 2011

Bohêmienne façon Ma Tante ( meli melo de légumes genre ratatouille )

Une symphonie de couleurs...
Il y a de nombreux plats à base de courgettes, aubergines et poivrons. Le plus connu est sans doute la ratatouille (qui est si connu qu'il y a même un film dessin animée qui s'appelle ainsi). Voici la recette d'un plat contenant ces mêmes légumes, mais qui est sans doute moins connu: c'est la bohémienne comme la prépare ma Tante. C'est un plat qui, au contraire de la ratatouille ne contient pas de tomate et qui se consomme froid; parfait comme entrée lors d'un repas d'été.